RAPPORT DE MISSION du 04 au 14 Sept 2016

OBJECTIFS de la mission :

  • Consultations de dépistage avec un gynécologue obstétricien, un radiologue échographiste, une pédiatre, deux généralistes et un ophtalmologue – étude de la faisabilité d’intervention chirurgicale dans le domaine de l’ophtalmologie (cataracte) à l’Hôpital d’Ampanihy.
  • Visite sur le terrain du Ministre de la Santé Publique de Madagascar.
  • Contacts avec UNICEF et grands organismes Banque Mondiale ,UNFPA ,Handicap international, Médecins du monde , Mécénat Chirurgie Cardiaque (pour prise en charge des cardiopathies infantiles).

DEROULE de la mission du 04 au 14 septembre :

  • Départ par vol d’Air France du 04 au 14 septembre puis vols depuis Antananarivo vers Tuléar avec deux avions privés de Médicaéro et un avion affrété auprès de la société MTA par ASF BELGIUM dans le cadre d’un partenariat transport.
  • Installation à Famata Lodge avec réception des médicaments commandés auprès de la pharmacie centrale Salama de Tananarive, à destination des sites visités afin d’alimenter la pharmacie des missionnaires et des centres de santé de base(CSB) fréquentés.
  • 06 et 07 septembre, mission en brousse à Ampanihy, transport – trajet avion une heure, décollage de Tuléar vers 7 heures – 7 heures 30, retour 17 heures à la tombée de la nuit.Consultations d’environ 30 à 40 patients par médecin et par jour, davantage en ophtalmologie et  important matériel spécialisé embarqué à disposition :

    Echographe Fast Echo abdomino pelvien
    Un PC avec programme d’électrocardiogramme, spirométrie et audiogramme.
    Appareillage ophtalmologique portable  pour évaluation instantanée des troubles de la réfraction (skiascopie). Lampe à fente portable.

    Activité effectué en binôme avec soit un médecin, soit personne bilingue indispensable pour le recueil des données de l’examen.

  • 08 et 09 Septembre – accueil à la Clinique luthérienne d’Ejeda selon les mêmes principes d’action. A noter la présence sur recommandation de l’UNICEF durant ces trois jours du directeur de la Santé, Docteur GABY spécialisé dans les maladies chroniques non transmissibles (MCNT) qui a pu apprécier le bien fondé de l’enseignement pratique des étudiants et paramédicaux en brousse . Son Rapport est en attente. Contact fructueux avec la délégation UNICEF Région SUD dont le programme futur est à l’Etude.– Le 09 septembre soir : accueil du ministre de la Santé Publique et du directeur des districts sanitaires DDS  pour deux jours en brousse avec accueil des autorités et visite des centres.
  • 10 et 11 septembre : accueil du Ministre et du DDS transportés par un avion ASF Belgium, (à l’exception de l’ensemble des autorités policières et sanitaires locales et régionales).
    -Visite de l’hôpital d’Ampanihy avec prise de mesures d’autonomisation énergétique : forage pour l’eau, mise en place de pompes à énergie solaire ainsi que la fourniture pérenne d’électricité par panneaux solaires
    -Déclaration unanime et convergente des intervenants en faveur de MEDICAERO
    -Exposé de Médicaéro face à la population et aux autorités des principes d’action, des objectifs avec annonce des premières interventions chirurgicales par MEDICAERO en avril 2017 sous réserve de l’obtention de la pérennité des moyens annoncés : Alimentation en eau et électrique constante et fiable. 

Visite du site de Fotadrevo

        => 48 heures au total de consultations collégiales avec le Ministre de la Santé.

Retour à Tuléar avec un satisfécit ministériel après deux jours de réflexion et d’exercice collégial avec le ministre, doyen de la Faculté de Tananarive, chef de service de chirurgie infantile.Il est ministre de la Santé depuis deux ans et demi.

 =>Décisions résultantes :

  1. Autonomisation énergétique et en eau de l’Hôpital d’Ampanihy.
  2. Première étape d’un développement ultérieur avec construction d’un deuxième hôpital.
  3. Rappel auprès des directions de l’enseignement , des autorités sanitaires et de formation deTuléar (doyen de la faculté, directeur de l’hôpital et d’enseignement ) pour la participation progressive d’étudiants aux missions de Médicaéro puis à des stages de fin d’étude en vue de la pérennité des soins et d’une veille sanitaire en soutien au corps médical dont les effectifs sont défaillants (un médecin pour 20 à 30 000 habitants).
  • CONCLUSIONS
  1. Bilan largement positif de MEDICAERO dont le projet et la progression sont désormais suivis
    pas à pas par l’ensemble des autorités sanitaires et politiques au plus haut niveau.
  2. Les principes du projet sont validés par les autorités avec projet d’insertion dans le plan Santé.
  3. Les dimensions Médicale et Aérienne conjointes sont intégrées par l’ensemble des autorités
    médicales.
  4. La mission MEDICAERO est jugée pertinente, utile, indispensable et …urgente face à
    l’enjeu sanitaire

CARNET DE ROUTE 

  • Procéder à deux dernières missions pilotes en Novembre 2016 , en Avril 2017 avec premières
    interventions à l’hopital d’Ampanihy autonomisé.
  • Après Prolongation de la lettre d’entente à 2017 auprès de la direction du Partenariat du Ministère de la Santé jusqu’en avril 2017 dont l’accord de principe nous a été donné par le Ministre lui-même, évaluer avec le gouvernement et nos partenaires, la faisabilité de la mission MEDICAERO (Aide au dépistage , au traitement et à l’Enseignement pratique) étendue à d’autres secteurs sur le territoire de Madagascar dont les 2/3 sont enclavés tel qu’il a été envisagé par les autorités.
  • Parallèllement , initier une formation médicale et paramédicale en exercice appliqué en Brousse à partir du vivier des facultés régionales. 
  • Etude de l’aménagement de la piste d’Itampolo du district d’Ampanihy (300 000 personnes), siège d’une agglomération située sur le rivage de l’océan indien dont la piste doit être rallongée de 200 mètres.

Docteur Jean-Jacques DUMESNIL
Président MEDICAERO
medicaero1@mail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.